13° 26°
Weather
Ambiance rues de Perpignan © Bertrand Pichene

Gastronomie – La cuisine catalane

Spécialités des tables catalanes et des alentours !

Un patrimoine culinaire de choix

Entre terre et mer, le territoire de Perpignan Méditerranée, profite d’une riche cuisine à laquelle vient s’ajouter une identité catalane très forte. La cuisine franco-catalane se déguste aussi bien en version traditionnelle dans les bistrots et auberges qu’en version gastronomique dans les caves à manger et tables les plus chics.

Voici donc une occasion de découvrir toute la richesse et la générosité de la cuisine catalane, influée par la Méditerranée, autant que par les massifs montagneux.

Boles de picolat, cargolade, moules à l’aïoli, crème catalane… Des spécialités que vous croiserez à la carte des restaurants de la région et à côté desquelles il ne faut pas passer !

Restaurant pour déguster les spécialités catalanes
Halles Vauban Chez Yannick ©BIT Perpignan (1)
jared-subia-nACVS3aI8KI-unsplash

A la fois riche et diversifié

Il y en aura pour tous les goûts

Entre terre et mer, influencée par l’Espagne, voilà comment pourrait se résumer la cuisine catalane.

  • D’un côté, la Méditerranée, qui offre : poissons frais, coquillages et crustacés toute l’année.
  • De l’autre, les massifs montagneux des Albères, des Corbières et des Pyrénées, berceau de nombreux producteurs et éleveurs (fromage et autre produits laitiers, miel, viande…).
  • Entre les deux, des plaines propices à la fruiticulture et à l’agriculture maraîchère, comme les vallées de l’Agly et de la Têt. C’est ici que poussent pêches, abricots, nectarines, figues, olives, melons, tomates ou encore artichauts, qui viennent au fil des saisons, colorer les étals des marchés.

Les spécialités locales de la cuisine catalane

côté terre

Incontournables, les boles de picolat, des boulettes de viandes à la tomate et aux haricots blancs, sont au menu de nombreux restaurants traditionnels.

Au printemps, les fèves à la catalane font partie des classiques. Les fèves, bien tendres, sont cuisinées avec des légumes de saison et des saucisses (notamment la saucisse catalane et la botifarra, sorte de boudin noir local).

Chaud ou froid, l’escalivade est composée de tomates, poivrons, oignons doux et aubergines rôties au four et recouverts d’huile d’olive. Elle se déguste aussi bien en entrée qu’en accompagnement de grillades.

Aussi, l’ouillade est une préparation culinaire à base de viande de cochon et de légumes (chou, poireau, carotte, céleri et pomme de terre) qu’on laisse mijoter dans une grande marmite. Cette spécialité catalane est un plat simple et réconfortant que l’on consomme plutôt l’hiver. 

Enfin, la cargolade, une grillade au feu de bois d’escargots laissés dans leur coquille, a régalé des générations de Catalans et continue de le faire aujourd’hui. On la déguste accompagnée de pain à l’aïoli. 

boles-de-picolats © roussillon.wine
Dionysiade2011 © Pierre-Louis MARIN
Cargolade©Guy François Banyuls
gastronomie canet

Côté mer

Résolument méditerranéenne, la cuisine catalane suit la pêche au fil des saisons.

Dans les assiettes, la parillade tient le haut de l’affiche. Il s’agit d’un assortiment de poissons (ou parfois de coquillages) cuits à la plancha.
L’aïoli est aussi présent pour gratiner tantôt la morue, tantôt les moules. Les anchois de Collioure sont un grand incontournable. Il y a  également les riz, fidéua et paëlla.

Enfin, selon les arrivages, on trouve à la carte rougets, daurade royale, loup, sardine… Un délice !

Les desserts

autres reflets de l’identité catalane

  • Le plus connu est sans aucun doute la crème catalane, dont les notes d’anis et de cannelle se révèlent une fois la coque de caramel craquelée.
  • Traditionnellement dégustés à Noël, les tourons sont des sortes de nougat à base d’amandes, de noisettes et de miel.
  • Les bunyetes (beignets légers et craquants) sont quant à eux dégustés à Pâques.
  • Le bras de vénus et son cramat, un dessert crémeux à souhait. C’est une génoise roulée avec à l’intérieur de crème pâtissière ou de chantilly, puis nappé de crème aux œufs et caramélisé. Vous le trouverez aussi surement sous le nom de “bras de gitan” dans les  pâtisseries et à la carte des restaurants de Perpignan Méditerranée. 
  • Venue du Vallespir, vallée entre le pic du Canigou et la chaîne des Albères, la rousquille est un gâteau sablé rond recouvert d’une couche de sucre glace légèrement anisé ou citronné.
  • La coque catalane, aussi appelée “fougasse”, est une pâte briochée que l’on garni de fruits, de crème pâtissière ou de pignons de pin. 
  • Enfin, le mel i mato est un fromage blanc local au miel, souvent garni de fruits secs.
Bunyette©Guy François Banyuls
Rousquilles ©C. Mateo (1)
Assortiment de spécialités catalanes sucrées ©confiseries du Tech
Pauline Chatelan - Perpignan Méditerranée

Les accords mets et vins

Impossible de déguster un bon repas sans l’accompagner de l’un des nombreux crus de la région.

  1. Les vins doux naturels, comme le muscat de Rivesaltes ou le maury, font la renommée du vignoble roussillonnais. Rouges, blancs ou ambrés, ces vins sucrés et puissants se boivent très bien en apéritif ou accompagnent parfaitement du foie gras ou un dessert au chocolat.
  2. Intenses et fruités, les vins AOC Côtes du Roussillon villages (rouges), sont eux parfaits pour accompagner les spécialités locales à base de viande, comme les boles de picolat et autres viandes grillées au cep de vigne.
  3. Enfin, les vins blancs AOC Côtes du Roussillon, aux notes florales, accompagnent les plats méditerranéens de poissons et les coquillages.

Autres expériences

qui peuvent vous intéresser