13° 26°
Weather
Hôtel Pams façade cour intérieure

Patrimoine – L’hôtel Pams

Perpignan

Son histoire

Ancien hôtel particulier, il voit le jour à la suite d’une période d’industrialisation.

C’est dans les années 1852 que Pierre Bardou, fils du fondateur de papier à cigarette JOB, industrialise la production de papier, à cigarette, dans cet atelier. A sa mort, c’est son beau-fils, Jules Pams, qui récupère et transforme les lieux en une luxueuse demeure : l’hôtel Pams. Les travaux spectaculaires donneront alors à cette bâtisse perpignanaise son style caractéristique de l’Art nouveau. L’architecte Léopold Carlier, financé en partie par la fortune familiale, a dirigé les travaux en intégrant des éléments architecturaux et décoratifs remarquables, tels que ceux présents dans la galerie, le patio-jardin, la verrière, ainsi que dans l’escalier intérieur et les tableaux de Paul Gervais.

Ne vous arrêtez donc pas à la confidentialité de ce lieu emblématique de Perpignan et ne vous fiez pas à cette façade commune. Cet ancien hôtel particulier de plan carré sur deux niveaux, cache derrière sa porte un décor de film pourtant bien réel.

hotel_pams_escalier
L'escalier vu d'en haut

L’escalier monumental

chef-d’œuvre atypique 

Fait de marbre et d’Onyx, il s’intègre parfaitement à l’ensemble du décor. L’escalier est d’ailleurs orné d’œuvres d’art, dont les tableaux de Paul Gervais. Ces œuvres très prisées à l’époque, ont pour thèmes : l’ode à l’amour, la célébration de Vénus, la révolution industrielle… De fait, on pourrait affirmer que le XIXème siècle est ancré artistiquement en l’hôtel Pams.

Le patio-jardin

Aussi beau à l’intérieur qu’à l’extérieur !

Nous vous suggérons de prendre le temps de déambuler dans le jardin-patio pour en découvrir la végétation luxuriante.

C’est sans conteste une véritable oasis de verdure construite au cœur de l’hôtel, autour de la fontaine centrale et des statues dont la nymphe en marbre de Victorien-Antoine Bastet, le joueur de flûte en bronze de Gabriel Faraill et La Paix de Conrad Paris. 

A l’occasion de la Sant Jordi, les jardiniers de la ville fleurissent fontaines et patios. Cette fête, qui célèbre la Saint Georges, le saint patron de la Catalogne, se déroule en avril et fait partie des temps forts à Perpignan.

hotel_pams_flutiste
Statue de bronze, Gabriel Faraill
hotel_pams_statue
Œuvre Victorien-Antoine Bastet
hotel_pams_vegetation
Entrée sur le patio-jardin.
hotel_pams_visa
Exposition Visa pour l’Image
hotel_pams_visa_2
Exposition photos hôtel Pams

Pas seulement un monument...

Le lieu accueil Des expositions de photos dans le cadre de Visa pour l’Image

Le reste de l’année, l’hôtel Pams, rue Emile Zola, se visite librement et gratuitement. Comptez entre 20 et 30 minutes pour la visite.

Le saviez-vous ?

Deux informations qui donnent de l’importance au lieu :

  • Qui est propriétaire de l’hôtel Pams ?

L’hôtel est vendu à la ville en 1946 par Marguerite Holtzer, veuve de Jules Pams. Ce dernier est mort en 1930. L’hôtel Pams aura plusieurs utilités, jusqu’à devenir aujourd’hui un espace administratif et culturel qui se visite toute l’année.

  • D’où vient le nom de l’entreprise “JOB” ?

L’entreprise JOB tire son nom des initiales J et B pour Jean Bardou. Le O, quant à lui, a été ajouté parce que la population pensait que le losange, sur les étuis de papier à cigarette entre le J et le B, était un O. C’est alors qu’est né J.O.B.

A plusieurs endroits figurent les lettres “JOB” dans l’hôtel Pams, à vous de les trouver.

hotel_pams_job
Vitrail JOB

Autres expériences

qui peuvent vous intéresser